Quels sont les nouveaux traitements de l’endométriose ?

L’endométriose est une maladie complexe : elle peut prendre plusieurs formes et les chercheurs continuent à essayer d’en comprendre les mécanismes1 pour mieux la traiter. Aujourd’hui, l’hormonothérapie est souvent proposée aux patientes diagnostiquées, mais si les symptômes sont plus sévères, la chirurgie peut être envisagée.

La recherche avance alors dans l’optique d’explorer d’autres moyens de soigner l’endométriose. Plusieurs traitements novateurs sont utilisés depuis quelques années avec des résultats encourageants en chirurgie ; d’autres sont à l’étude et pourraient constituer une nouvelle source d’espoir pour les femmes atteintes de la maladie.

Petit rappel des traitements actuels contre l’endométriose

Deux grandes familles de traitements existent déjà pour lutter contre l’endométriose.

La thérapie hormonale

C’est l’une des solutions thérapeutiques les plus souvent préconisées. Elle consiste à bloquer le cycle hormonal de la femme afin d’empêcher les saignements des règles, pour minimiser les douleurs engendrées par le saignement des fragments de muqueuse utérine présents en dehors de la cavité utérine qui caractérisent l’endométriose.

Ce traitement permet de soulager considérablement les patientes, mais il comporte deux inconvénients majeurs. D’une part, il ne soigne pas la maladie, il ne fait “que” réduire l’apparition des symptômes. D’autre part, le traitement hormonal a un rôle contraceptif et ne convient pas à une femme avec un désir d’enfant.

La méthode chirurgicale

Le traitement par chirurgie consiste à détruire les lésions d’endométriose soit par résection (on parle aussi de retrait ou d’exérèse), soit par ablation complète de l’organe sur lequel se manifestent les lésions.

Ces opérations souvent très longues ne sont pas sans risques, et peuvent dans certains cas affecter la stérilité de la patiente en cas d’exérèse d’un ovaire. Elles peuvent également être à l’origine de fistules (donc d’une connexion anormale de deux zones ou organes) entre le rectum et le vagin par exemple.

Ces effets secondaires ont eux-mêmes des conséquences invalidantes dans la vie de la femme et c’est précisément dans le domaine de la chirurgie que de nouveaux traitements commencent à voir le jour.

Énergie plasma et ultrasons pour soigner l’endométriose

La chirurgie de l’endométriose connaît une vraie évolution depuis quelques années. Là où les lésions (nodules, kystes) étaient jusqu’ici supprimées aux ciseaux, au bistouri ou au laser, les chirurgiens ont aujourd’hui à leur portée d’autres technologies.

Le traitement au plasma de l’endométriose

Contrairement au laser qui a pour effet de brûler les tissus, l’énergie plasma permet de détruire les lésions de manière extrêmement locale, au dixième de millimètre près, sans pour autant endommager définitivement les cellules2. Le jet de plasma est ainsi considéré comme une innovation efficace, notamment pour les cas d’endométriome ovarien ou d’endométriose digestive.

Le traitement aux ultrasons des lésions d’endométriose digestive

Parmi les nouveaux traitements contre l’endométriose profonde, il faut aussi mentionner le recours prometteur aux ultrasons testés dans l’hôpital lyonnais de la Croix Rousse.

Il s’agit généralement d’une intervention rapide, de moins d’une heure, au cours de laquelle des ultrasons d’haute intensité sont administrés par voie rectale afin de dévitaliser les lésions endométriosiques.

La thérapie cellulaire : pour un traitement définitif de la maladie ?

Rappelons que cette pathologie se caractérise par la présence de cellules d’endomètre en dehors de la cavité utérine. Pour lutter contre ce dysfonctionnement, des chercheurs en thérapie cellulaire souhaitent remplacer les cellules défectueuses par des cellules saines et finalement soigner au sens propre cette maladie féminine.

Le potentiel de ce nouveau traitement est important, mais il nécessite encore des années de recherches, comme le souligne l’un de ses instigateurs, le Professeur Bulun de la Northwestern Université 3.

Soulagez vos règles douloureuses avec l’électrothérapie

Le patch URGOGYN rend la technologie TENS (Neurostimulation Electrique Transcutanée) accessible à toutes, pour apaiser les règles douloureuses et les douleurs pelviennes chroniques. Et si c’était le moment de l’essayer ?

Découvrir le patch URGOGYN
Notes & Sources

(1) Lire l’article « Causes et origines de l’endométriose » : https://www.observatoire-sante.fr/causes-origines-de-lendometriose-stop-aux-idees-recues/

(2) Source : http://www.ahfmc.fr/wp-content/uploads/2016/12/TRAITEMENT-DE-L-ENDOMETRIOSE.pdf

(3) Source : https://asgct.org/research/news/march-2020/could-cell-and-gene-therapy-be-the-future-of-endom

Rejoins la communauté
En t'abonnant à notre newsletter, tu recevras des conseils personnalisés sur la santé féminine.
Rejoins la communauté
En t'abonnant à notre newsletter, tu recevras des conseils personnalisés sur la santé féminine.